Chez Jean

 

Internet cook-book pour pingouin

 

smalllogo.gif (1863 octets)
 

La photo numérique (APN)

Accessoires

 

Les sources de courant

Critères objectifs :

Piles

Accumulateurs

Les filtres optiques

  • Filtre polarisant

  • Filtre orange

Les cartes mémoire

 

   

Les sources de courant

 

Critères objectifs de choix :

Le voltage s'exprime en Volt (V).

Les piles font 1.5V par élément et les accus 1.2V par élément.

A nombre d'éléments égal on ne peut pas toujours remplacer des piles par des accumulateurs ... on perd en voltage ! Mais la tension des piles diminuant rapidement avec la décharge, les accus étant beaucoup plus stables, assez rapidement les accus prennent le dessus sur les piles.

Pour obtenir un voltage suffisante on assemble les piles ou les batteries en série (-+-+-+-+).  Pour obtenir une forte intensité sans que les pile ou batteries chauffent, on regroupe celles ci en parallèle (++++ -----).

Pour regrouper les piles ou les batteries on utilise communément des supports avec des contacts à languettes et ressorts. Ces contacts imparfaits ont une résistance qui crée une chute de tension proportionnelle à l'intensité (U=RI, 1 à 2v typiquement pour un phare de plongée). De préférence on soudera les connexions (il existe des accumulateurs munies de languettes pour ce faire).

 

Les piles ont une résistance interne relativement élevée, ce qui limite considérablement l'intensité du courant délivrée et la puissance restituée (perte par effet joule : les piles chauffent).

Les accumulateurs ont une résistance interne très faible et peuvent débiter un courant soutenu et/ou instantané de forte intensité.

Les accumulateurs sont donc particulièrement bien adaptés aux phares qui demandent une intensité soutenue et à tous les appareils qui demandent une forte intensité  instantanée.

 

La capacité est la quantité d'électricité contenue dans la pile ou l'accumulateur. La quantité d'électricité restituée est en fait inférieure du fait des pertes par effet Joule (résistance interne), et du courant de fuite qui décharge les éléments dans le temps.

  

Les piles et accus se déchargent dans le temps du fait du courant de fuite, sauf peut être  "Les piles Wonder qui ne s'usent que si l'on s'en sert", mais il ne faut pas croire tout ce que l'on dit :)

Les accus sont rechargeables jusqu'à mille fois, dit-on.  Personnellement je n'ai jamais utilisé un accu aussi longtemps.

Là comme ailleurs la technologie progresse vite, et les accus sont plus rapidement obsolètes que morts.

 

Là comme ailleurs, tout ce qui est technologiquement  en pointe est beau mais cher. On a toujours avantage à choisir la technologie éprouvée, de grande diffusion, donc bon marché. NiMH semble le bon compromis pour les phares, pour les appareils photo on pourra préférer des accumulateurs LiIon ou LiPo.

Aujourd'hui on trouve des accus NiMH AA de 2000 mAh voire plus (ce méfier quand même de la réalité des chiffres) pour 2€ ... !
 

   

Les piles

Pour mémoire ... antédiluviennes, inutilisables pour ce qui nous préoccupe.

Pour mémoire ... dépassées.

Intéressantes par la tension nominale de 1.5V, supérieure à celles des accumulateurs.

Peu diffusées, et difficiles à trouver.

 

Les accumulateurs

Les accumulateurs transforment l'énergie électrique en énergie chimique qui peut ensuite être restituée sous forme électrique.

Les accus plomb sont similaires à la batterie de votre voiture. On en trouve communément de 6v et 12v (1.2 volt par élément).  Par comparaison aux autre types d'accus, à poids égal, les capacités ne sont pas très élevées. Mais les accus plomb sont bon marché.

Il existe des accus plombs dits "étanches" dont l'électrolyte est gélifiée.

Les accus NiCd doivent être rechargés en respectant une procédure contraignante propre à ce type de batterie : il est préférable de décharger complètement l'accu avant de le recharger. Sinon, la tension nominale de chaque élément diminue, et la capacité aussi. C'est ce qu'on appelle l'effet mémoire.

Les accus NiCd ont une auto décharge d'environ 1% par jour.

Les accus NiMH sont très utilisés dans les appareils portables, c'est pourquoi leur prix baisse régulièrement. Ils n'ont pas d'effet mémoire, ils se rechargent avec les mêmes chargeurs que les accus NiCd, et ils ont une faible auto décharge.

Les accus LiIon sont 40% moins lourds que les accus au NiCd ou NiMH à capacité égale. Ils ont un très faible niveau d'auto décharge. Mais ils nécessitent des chargeurs spécifiques et sont relativement chers.

Environ 50% de capacité en plus que les accus Ni-MH à encombrement égal, utilisées en modélisme.  Craignent l'eau.
 

 

Les filtres optiques

 

 

Les cartes mémoire

La capacité mémoire des appareils n'est pas un bon critère, il est généralement possible de l'augmenter, les cartes mémoires de grande capacité (128 Mo par exemple) sont aujourd'hui bon marché. On en trouve jusqu'à 4 Giga octets (Compact Flash) ! 

La vélocité des cartes mémoires peut varier dans de fortes proportions, typiquement de 1x (150 Ko/s) à 48x (7 Mo/s), ce qui peut influer sur la prise de photo en rafale. Les cartes les plus chères ou de marque ne sont pas forcément les plus rapides. Les cartes 4x (600 Ko/s) sont aujourd'hui la norme. 

La vitesse des cartes influe sur le temps d'attente entre deux prises de vue, mais ce n'est pas le seul critère. Pour la plupart des appareils courants en 3 Mp les cartes 4x suffiront, pour les appareils numérique haut de gamme il faudra se poser la question.

Un adaptateur USB ou mieux USB2 peu onéreux vous permettra de transférer rapidement vos photos, clips vidéo, sons, sur PC : la carte mémoire est vue comme un disque dur !

Les cartes mémoires standard sont les Compact Flash et maintenant les Secure Digital (un switch sur la carte permet d'en interdire l'écriture, un peu comme les disquettes). Il existe des formats propriétaires ... Sony Memory Stick ... Fuji/Olympus MM et XD-Picture ... à éviter si l'on peut.

  

 

 

eMail webmaster